Et Si ? Wat als ? What if ?

Julie Decaux • 10 Mai 2020
2
5 j'aime

SYNTHÈSE DES RÉPONSES DU QUESTIONNAIRE “WHAT IF? ET SI? WAT ALS?”

 

  • Intentions de la synthèse

Cette période de crise n’est-elle pas l’occasion de demander aux habitants de Bruxelles ce qu’ils ont envie ? Voulons-nous revenir au “business as usual” ou des idées de changements germent-elles dans nos têtes durant ces temps confinés? 

Les citoyens n’ont que trop peu l’occasion de se faire entendre. A travers ce questionnaire la locale de Greenpeace Bruxelles voulait offrir une oreille pour écouter les habitants, leurs idées et leurs ressentis sur notre société et son évolution.
 

Cette synthèse ne prétend pas couvrir le ressenti de l’ensemble des bruxellois mais résume succinctement les messages des 125 personnes qui ont pris le temps de participer. 

 

  • Question 1 - Comment vous sentez vous durant ce confinement?

Les réponses à cette première question sont très diverses mais la grande majorité des personnes disent se sentir bien.

 

Sur le plan personnel, c'est pour beaucoup l'occasion d'avoir du temps pour s'occuper de soi, de sa famille, et de faire ce que l'on ne prend pas le temps de faire en général. Le plaisir de se rapprocher et de profiter de la nature est souvent évoqué. Cependant, certains habitants souffrent de solitude, de claustrophobie, de manque de relations sociales et d'une surcharge de travail parfois difficilement gérable avec la prise en charge  des enfants.

 

Sur le plan général, beaucoup de personnes évoquent l'impact positif de l'arrêt du système pour la planète; la nature reprend sa place ce qui est très appréciable.

D’autres critiquent les décisions politiques, craignent la manipulation, la crise économique de l'après COVID, une restriction des libertés et une reprise de la machine industrielle violente.

 

Ce confinement permet à bon nombre de revoir leurs priorités, repenser le système, prendre du temps pour soi et écouter le silence.
 

  • Question 2 - Quels changements souhaiteriez-vous après le confinement et que ressentez-vous à ce propos ?

Les personnes ayant répondu à cette question indiquent avoir été marquées par des changements au niveau personnel pendant cette période de confinement. Certains changements sont perçus positivement et ils souhaitent les voir perdurer après la fin de la crise sanitaire :

  • Mobilité : cette période est marquée par une diminution significative de l'utilisation de la voiture et une diminution du trafic aérien. Ils souhaitent que cela perdure et soit accompagné d’une utilisation plus importante des transports en commun.
     
  • Consommation : ils soulignent la diminution de la consommation qui permet de revenir à l’essentiel et ils disent se tourner vers une consommation plus locale et une alimentation sans pesticides.
     
  • Travail : le télétravail est perçu comme une opportunité  même s’il est parfois difficile à gérer avec une vie de famille.

 

D’un point de vue plus général, les principaux changements attendus après le confinement sont : 

  • Social : plus de justice sociale, une meilleure distribution de la richesse, plus de solidarité, d’entraide et de partage et une revalorisation des métiers sociaux.
     
  • Économique : la relocalisation des entreprises et de la production, la fin du capitalisme et la diminution de la consommation (retour à l'essentiel).
     
  • Politique : la remise au centre des décisions politiques des citoyens, le réveil du monde politique quant à l'urgence climatique, la distribution des aides publiques au sortir de la crise uniquement pour les entreprises durables.
     
  • Environnement : la mise au centre des décisions politiques des intérêts écologiques, la meilleure protection et respect de la nature, la prise de conscience des bienfaits de cette ''pause'' pour la planète, le développement de l’agriculture biologique.

 

  • Questions 3 – Comment souhaiteriez-vous voir Bruxelles après le confinement  et comment réinventeriez-vous la ville ?

De nombreuses idées apparues lors de la réflexion précédente sont ressorties dans cette question. Les principales attentes des bruxellois concernant leur ville sont les suivantes : 

  • Mobilité : moins de voitures et d’avions, infrastructures plus adaptées aux cyclistes et à la mobilité douce, une protection des usagers faibles, des transports en communs plus fiables, accessibles et gratuits.
     
  • Alimentation : plus de potagers participatifs et de fermes urbaines, la création d’une ceinture alimentaire autour de Bruxelles.
     
  • Travail : plus de télétravail afin de limiter les déplacements et donc la pollution.
     
  • Social: plus d’aides accordées aux personnes en difficultés (personnes âgées, réfugiés, sans-abris, ..).
     
  • Economie : plus de dons et d’échanges, le développement du marché de la seconde main, plus de repairs cafés.
     
  • Politique : une démocratie plus directe et locale, une mise en place d’une assemblée citoyenne.
     
  • Urbanisation : plus d’espaces verts et plus de place pour les cyclistes.

 

  • Pour conclure

En cette période particulière et sans précédent dans l’histoire de l’humanité, vous êtes nombreux à vous recentrer sur l’essentiel, à redécouvrir la nature, à repenser notre système sociétal. Toutefois, certains d’entre vous se sont aussi retrouvés seuls ou submergés de travail.

A travers ce questionnaire vous nous avez fait part de vos attentes et pour beaucoup d’entre vous il s’agit de décisions politiques où l’humain et la nature en sont les centres d’intérêts.

Encore un tout grand merci de nous avoir consacré votre attention. Cela fait chaud au cœur de vous lire.

Et dans l’ attente de ce monde que nous rêvons meilleur nous partagerons régulièrement vos citations inspirantes et nous proposerons de petites astuces écologiques.

 

Au changement et au plaisir,

L'équipe de Greenpeace Bruxelles.